Let’s talk about Photographyyyyyy !

Coucou mes petits chats,
Aujourd’hui, je vous parle d’un sujet qui me tient énormément à cœur : la photo.

Nous vivons actuellement dans cette décennie, où l’image est un enjeu de taille depuis l’avènement des réseaux sociaux en 2008. Et comme beaucoup, j’adore travailler l’image que l’on peut refléter dans une photo.  Aujourd’hui, je vis de ce métier : à la fois en tant qu’attachée de presse, je gère l’image d’une marque mais aussi en tant que photographe professionnelle depuis 5 ans auprès de beaux mariés 🙂

Si je ne vous ai jamais parlé de ce côté de ma vie, c’est que je tiens à rester discrète.  Mais voilà depuis des années, je lis des livres à ce sujet, je teste des optiques, des boitiers et différents accessoires.  Aujourd’hui, je tenais donc à vous proposer un billet autour de mes produits coups de cœur dans l’univers de la photo.
Et nous allons commencer par un peu de lecture ! Parce que oui, pour bien travailler l’image, il est indispensable de s’y connaitre un minimum.  Et la base en photo, si vous ne deviez savoir gérer qu’une seule chose : c’est la lumière et l’exposition.  Je vous propose donc de vous munir de deux ouvrages au top !

Le premier est l’excellentissime ouvrage de Volker Gilbert, Les Secrets de la Lumière et de l’Exposition aux éditions Eyrolles. Très technique, ce livre vous explique très concrètement les réglages à maitriser pour une exposition idéale de votre sujet.  Il revient sur les bases de l’univers photographique en évoquant le triangle d’expo (pour ceux qui démarrent la photo, vous comprendrez :).  Il explique également comment gérer la lumière et ses contrastes à l’aide d’étude de cas très précises et parfaitement bien expliquées.  Gros plus : il fait un focus sur les ajustements en post prod sur Lightroom.  Ce livre est un véritable must have à la fois pour les débutants en photo mais également pour ceux qui souhaitent peaufiner et se former à différentes techniques photographiques.

 

La seconde bible de la photo est le Manuel de l’Éclairage photo (éditions Eyrolles), adapté de l’ouvrage anglais.  Ici on parle aussi technique, mais principalement sur les sources d’éclairage.  Un livre idéal pour ceux qui souhaitent démarrer la photo de studio !  On y trouve de nombreux cas pratiques également qui permettent de véritablement comprendre toute la subtilité d’une lumière maitrisée.  Je suis d’accord pour ceux qui souhaitent démarrer rapidement ce n’est pas idéal car cet ouvrage est tout de même très technique, on y parle de formes, de matières etc… On peut vite se perdre, mais le jeu en vaut la chandelle !

 

Bref, une fois s’être imprégner de toutes ces techniques très pratiques que ce soit dans la photo de paysage, de portrait ou d’événements, passons à la pratique. J’aimerai vous présenter mes trois optiques préférées pour un reportage événementiel réussi.  Celles qui sont mes must have de tous les jours !

 

50 MM f1.4 de chez Sigma

J’adooore cet objectif qui est à mon sens un indispensable.  Tant pour une photo de portrait que pour du paysage longue distance.  Si je ne devais en garder qu’un seul ce serai bien celui-ci. A la fois pour son piquet qui est tout simplement un des plus beaux que j’ai à l’heure actuelle sur l’ensemble de mes optiques mais aussi pour sa rapidité d’auto-focus.  Autant vous dire que lors d’événements je n’ai pas le temps de passer en manuel focus, il me faut  donc un auto-focus  sensiblement réactif.  Et cette focale est juste parfaite.  Le seul bémol que je peux lui trouver, c’est le souci que l’on retrouve très souvent chez Sigma : son front back focus.  Il faut avouer qu’à grande ouverture, j’ai beaucoup de pertes de focus.  Donc j’essaie de rester au moins à f/4 sur cette focale.

85MM f/1.8 de chez Nikon

L’un de mes premiers objectifs et encore à ce jour mon grand chouchou pour la photo de portrait.  Lorsque je souhaite prendre un peu de distance par rapport à mon sujet afin de rester discrète, notamment lors de mariages, rien de tel que cet objectif.  La distance est idéale et ce bokeh… Oh my god ! Encore à ce jour le plus  beau et le plus doux bokeh que je connaisse.  Notamment en extérieur et lumière rasante, c’est scandaleux tellement la lumière est magnifique grâce à cette focale.  Autant vous dire, que je n’ai que peu de post traitement à faire en termes de contrastes avec ce petit bijou.  Beaucoup de photographes se tournent vers le F/1.4 mais j’avoue que celui-ci bien que moins cher est tout de même une petite merveille.

20 MM f/1.4 de chez Sigma

Sans revenir sur le souci de front/back focus détaillé plus haut, ici cette focale est également une pure merveille.  Elle me régale.  Dès que je souhaite créer une atmosphère particulière sur mes photos, prendre de la distance et créer une histoire autour d’un sujet je sors mon 20mm.  J’avais à une certaine époque le 24mm de chez Nikon, mais il me manquai très souvent un peu de distance.  Avec ce 20 mm je peux sortir des photos sublimes dans des pièces de 5m2.  Je l’adore et pour rien au monde je ne le changerai.  Le parfait est sublime à petite ouverture.  Par contre, il faut bien penser que ce dernier fera un peu de distorsion mais rien de dramatique et non rattrapable sur lightroom.

 

Voici pour mes trois focales coup de cœur, celles  qui font mon quotidien et que je vous recommande chaleureusement pour tous les pros de la photo qui souhaitent investir  dans du nouveaux matériel.

 

Enfin, pour ceux qui sont déjà bien à fond dans les photos et qui comme moi traitent des photos par centaine au quotidien, un accessoire INDISPENSABLE : la console Loupedeck.

J’ai eu l’occasion de tester les deux versions de cette dernière.  Voici donc mon avis à son sujet.  Pour commencer, si vous hésitez entre les deux versions sachez que je n’ai pas trouvé grande différence à part que l’une des deux est adaptée aux nouvelles versions de lightroom, que la version + dispose de plusieurs boutons supplémentaires.  En terme de manufacture, la nouvelle version est légèrement de meilleure facture mais je trouve tout de même les produits un peu « plastique ».  J’aurai beaucoup apprécié que le produit soit plus lourd, avec des matériaux plus nobles comme le métal car  ce n’est pas une console que  je traine avec moi dans mes déplacements.  Aussi, dans la première version version je préfère l’épaisseur des touches plus fines que sur la dernière.  Du coup, elle trône fièrement sur mon bureau donc inutile pour elle d’être légère mais bon.

Au delà de ça, je vous le dit de suite : une fois testée, de suite adoptée ! un vrai gain de temps cette console pour tout bon photographe qui se retrouve à traiter des catalogues entier de photos.  Son prix fait certes un peu mal mais quel efficacité ! En plus de gérer tous les réglages de base comme les hautes lumières, l’expo, les noirs, la  balance des blancs vous avez également la possibilité de personnaliser tout un tas de boutons, qui sont franchement très précis et ergonomes   Pour l’utiliser, il vous suffit de télécharger l’appli et de brancher en USB votre console.  Elle s’allume au démarrage de votre ordinateur et vous pouvez l’utiliser dès que vous avez lancé Lightroom.

 

Évidemment si vous êtes débutant dans la photo, vous n’aurez aucune utilité de cet investissement mais si comme moi le traitement photo est une tache quotidienne et que vous souhaitez gagner du temps : ne cherchez plus et rendez vous sur la boutique en ligne, sur Miss Numérique ou Amazon.

Voilà  mes petits chats, cela faisait un moment que je souhaitai vous parler de cette parti de ma vie.  J’aimerai très prochainement vous faire un focus sur du matos Sony et sur un télé objo de malade que  je viens de m’offrir après avoir bavé devant pendant 3 ans, mais avant j’ai tout un tas de choses à vous présenter.
A très vite,

With love,

Al

 

 

 

Les ptits chats aiment aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *